Nous sommes parents d’enfant homosexuel

0
295

Les parents n’ont pas à se sentir responsables ni coupables de l’homosexualité de leur enfant. Il est important de souligner que celle-ci n’est en aucun cas une « maladie » ou une « anormalité », mais une orientation sexuelle différente dont la personne concernée n’est en rien responsable. C’est une situation qui n’est pas choisie mais subie, souvent douloureusement. De plus, une personne ne peut pas être réduite à sa seule dimension sexuelle qui n’est qu’un aspect de sa personnalité. Que votre enfant soit homosexuel ne change rien au fait qu’il reste votre enfant avec toutes ses richesses, ses dons et ses potentialités et qu’il a surtout besoin de votre compréhension, de votre amour et de votre soutien.

Pour éviter de « tourner en rond » avec ces questions et/ou de s’enfermer dans la culpabilité, il est souhaitable que les parents ne restent pas seuls, mais qu’ils puissent dialoguer et se faire aider par des personnes compétentes.

Accepter que son enfant soit homosexuel ne va pas de soi et peut demander un cheminement plus ou moins long. Mais, en plus de l’aide citée plus haut, en tant que parents chrétiens, la dimension spirituelle est importante. C’est dans la prière et la confiance au Seigneur que l’on peut puiser force et réconfort. Il est bon de déposer entre ses mains vos difficultés, votre souffrance et de crier vers Lui pour lui demander son aide. Dieu qui est amour inconditionnel aime votre enfant tel qu’il est, avec son orientation sexuelle. L’amour de Dieu n’est jamais conditionné par tel ou tel aspect de notre personnalité, mais il est infini, sans limite et sans mesure.

Si vous avez des raisons de penser que votre enfant est homosexuel, mais qu’il n’ose pas vous en parler, il serait bon d’essayer d’entamer un dialogue avec lui. Ceci afin de sortir du non-dit qui peut être étouffant pour lui et pour vous. La relation entre vous en sera clarifiée et une certaine libération intérieure peut en découler pour votre enfant.  Il est très important pour lui (quel que soit son âge) que vous puissiez l’assurer que vous l’aimez toujours et que votre amour ne peut pas changer.

Est-il nécessaire d’en parler à l’entourage familial ? Il n’y a pas de réponse toute faite à cette question. Tout dépend du contexte familial, de la qualité de relation entre les membres de la famille, de l’ouverture d’esprit et de cœur de chacun, des a priori et préjugés possibles vis-à-vis de l’homosexualité.

Ce qui est surtout à prendre en compte c’est le bien de votre enfant. Si vous pensez que le fait de le dire aux membres de la famille ou amis proches risque d’entraîner de leur part incompréhension, jugement, rejet de votre enfant ou risque de créer des tensions importantes, il vaut mieux ne pas en parler. En revanche, cela permet de clarifier la situation de votre enfant dans la famille sans entraîner les graves inconvénients ci-dessus, il peut être  souhaitable de le faire. Mais pas avant d’en avoir parlé avec lui au préalable, car il est important de respecter sa liberté, ce qu’il vit, et de voir avec lui, dans un dialogue constructif, ce qu’il souhaite.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here