Cela dépend des précautions qu’on a prises et cela dépend de la méthode et du sérieux avec lequel on a suivi les recommandations. 

 

Recommandations à suivre à la lettre

Si vous avez utilisé un préservatif, il a pu être mis en place trop tard ou se rompre ; si vous avez utilisé la méthode du retrait avant l’éjaculation, il faut savoir que cette méthode n’est pas fiable du tout car du liquide séminal peut s’échapper avant l’éjaculation. Il y a 15 à 18 % de grossesses non désirées avec cette méthode.

 

Pour ce qui est de la pilule, il est important de bien suivre les recommandations d’heure de prise. Si la pilule n’est pas prise à heure très régulière tous les jours, elle n’est pas efficace à 100 %.

Quant aux méthodes naturelles basées sur l’observation des glaires ou de la température, on n’est jamais à l’abri d’une observation erronée en raison d’une fatigue passagère, d’un petit rhume, etc. qui fausse la lecture des données.

 

La maîtrise absolue n’existe pas !

On ne maîtrise pas tout ! Et en matière de fécondité, il n’est pas rare qu’il y ait des imprévus dans un sens ou dans l’autre. Il faut bien se dire qu’il n’y a aucune méthode infaillible, à part l’abstinence. Ce qui importe, c’est de bien réfléchir à la raison pour laquelle vous aviez pris “toutes vos précautions”, et d’essayer d’envisager l’avenir différemment maintenant que vous êtes enceinte. En fin de compte, vous pouvez être sûre qu’une vie nouvelle est toujours une bonne nouvelle, même si les circonstances ne sont pas celles que l’on aurait souhaitées.