J’aime beaucoup le titre du livre de Marie de Hennezel Une vie pour se mettre au monde. C’est en effet une réflexion que nous devrions avoir : nous préparer à une nouvelle naissance ! Et le passage à la retraite est certainement cette phase pour nous préparer à notre mort, à cette vie nouvelle et éternelle. Phase d’autant mieux vécue dans la mesure où notre vie aura été bien remplie dans toutes les dimensions possibles. 

Ce passage où nous avons à accueillir un autre rythme, plus lent, moins stressant – car la pression du travail et des horaires n’a plus de raison d’être. Alors vient le temps d’accueillir le temps. Le temps de regarder pour voir, écouter, apprécier, goûter la vie, jouir pleinement du moment présent. Tout ce qui était “bâclé” faute de temps justement, est à reprendre paisiblement en y mettant tout notre être et toute notre attention. Notre relation à l’autre, notre présence aux autres : familles, amis, voisins, tout comme le soin pour nous-mêmes (repos, détente, sport, nourriture…) : toute notre hygiène corporelle, sans oublier notre nourriture spirituelle, alimentée par notre prière personnelle, des lectures, des conférences etc. 

En deux mots, un bilan s’impose pour revenir à ce qui est important et essentiel et qui a été négligé faute de …temps gratuit. La gratuité est un bon repère pour l’arrivée à l’âge de la retraite.