Depuis que nous avons pratiqué une IVG, notre couple connaît des difficultés, comment l’expliquer?

La décision de l’IVG dans un couple est délicate : est-ce une véritable décision commune ou l’un s’est-il laissé influencer par l’autre ? Si l’un des deux a ce sentiment, comment vivre à côté de l’autre sans lui en vouloir ? 

C’est bien la femme qui vit physiquement l’événement ; ce n’est pas le cas pour l’homme qui ne peut le vivre que de façon extérieure.  Chacun vit cette épreuve dans sa sensibilité et l’on peut alors se sentir très seul. L’avortement touche ce qu’il y a de plus intime en soi, et cette épreuve peut être le révélateur de difficultés de communication dans un couple. Quand il s’agit d’exprimer ce que l’on ressent après un avortement, on peut se rendre compte d’un fossé dans le couple et cette prise de conscience est forcément douloureuse.

Pour dépasser la souffrance suite à une IVG, le chemin pour se réparer suit les étapes du deuil. Face à une même perte, le deuil est un chemin très personnel, souvent solitaire. Il est parfois difficile de vivre cela en couple quand les réactions sont tellement différentes. Mais ce n’est pas une fatalité… 

Il est alors conseillé d’être attentif à ce qui se passe dans la relation : suite à un tel évènement, le couple a à réinventer quelque chose autour de cette relation. Si cela s’avère difficile, les conseillers(es) conjugaux vous aideront à mettre les mots sur des non-dits, des rancunes, des émotions étouffées … 

 

 

amour, engagement, écoute, volonté, liberté, choix, projet de vie, se marier, mariage, s’aimer, se donner, durer, vivre ensemble, , Eglise, Dieu,


Questions liées

Articles similaires :