Un aveu puis une discussion peut vous aider à régler le problème qui a provoqué cette infidélité.
Si je l’ai fait a la suite d’une frustration dans mon couple ou d’une situation qui ne me satisfait pas , il est sur qu’il faut parler ce cette insatisfaction mais pas forcément de ma trahison en tant que telle.

Si vous avez eu un acte sexuel défouloir ou passionnel sans implication réelles de vos sentiments (sans misanthropie, le cas concerne d’avantage des homme que les femmes), il est préférable de ne pas en parler à votre femme ou à votre mari.

Pourquoi ?

Vous aimez toujours votre conjoint et si vous pouvez regrettez votre geste, vous ne donnerez pas la même porté à votre geste que votre conjoint.
L’autre portera un poids plus grand que le votre et souffrira de cette infidélité à laquelle il sera tenté de donner une portée disproportionnée.

Une des conditions indispensable pour avouer une infidélité est de regretter son geste.

Est ce que je suis content de l’avoir fait ou je regrette ?
Est ce que j’ai besoin d’obtenir un pardon ou pas ?

Si on ne regrette pas, pourquoi est ce que je voudrais lui dire  pour lui faire

Si on désire une vraie réconciliation pour construire quelque chose de nouveau et de plus beau, il est bon, dans ce cas, de dire la vérité.

Un aveu accompagné d’un vrai repentir peut faire grandir le couple.

Si votre but c’est simplement de  sauver les apparences et ne pas prendre le risque de briser le couple, ca ne sert à rien car vous aller faire encore plus de mal à l’autre.

Selon moi, le critère de discernement est le suivant : est ce que avouer mon acte va participer ou pas au projet du couple ?

Il faut d’abord vous interroger sur les raisons qui vous ont poussé à poser cet acte.

Quel est votre état d’esprit et regard portez vous avec du recul sur cet acte ?

Quel est le mobile qui vous a poussé à tromper votre conjoint

Ces mobiles peuvent être varié :

Le (la) provoquer et  provoquer un changement, me prouver que j’existe et que je suis aimable

Il peut ne pas y avoir de mobile sérieux mais simplement une envie physique insurmontable qui peut être considéré comme un accident

Il vaut mieux parler de la difficulté que de la trahison en tant que telle 

Articles similaires :

Comment rompre sans blesser?
Est-il nécessaire d'avoir des enfants pour être un couple heureux?
Vivre le célibat comme un temps de préparation?
Nous vivons en couple sans être mariés, pourquoi changer?
Comment lui montrer que je l'aime?
Comment régler pacifiquement les problèmes financiers et matériels avec les ex-conjoints ?
Comment savoir si je l'aime vraiment?
Comment avoir une relation harmonieuse avec les enfants issus d’une première union de mon conjoint ?
Depuis que nous avons pratiqué une IVG, notre couple connaît des difficultés, comment l'expliquer?
Connaître les raisons de l'infidélité pour anticiper les risques?
Ce qui fait que deux personnes sont compatibles
Comment se remettre d'une rupture? Quelle suite lui donner?
Comment concilier une belle vie sociale et disponibilité pour une rencontre amoureuse?
Il-elle me trompe: que faire?
Le baiser est il un acte anodin ou a-t-il un sens ?
Elle n'est plus la même, je ne compte plus depuis notre enfant.
Nous nous aimons : n'est-ce pas suffisant ?
J’ai parfois l’impression d’être l’objet sexuel de mon conjoint, comment l’aider à me comprendre ?
Il/ elle m'a quitté(e)! Comment m'en remettre?
Aimer sans relations sexuelles, est-ce possible ?
Comment l'amour évolue-t-il avec le temps?
Je viens de découvrir que mon conjoint est homosexuel, pouvez vous m’aider ?
Comment pérenniser son couple ?
Comment gérer mon travail et ma vie de couple?
Mon conjoint est violent, où puis-je trouver de l’aide ? Quel contexte ?