En quoi consistent les soins palliatifs ?

Ce que dit la loi du 9 juin 1999 : « les soins palliatifs sont des soins actifs et continus pratiqués par une équipe interdisciplinaire en institution ou à domicile. Ils visent à soulager la douleur, à apaiser la souffrance psychique, à sauvegarder la dignité de la personne malade et à soutenir son entourage ».

Une équipe interdisciplinaire est composée de professionnels médicaux et para-médicaux, hôteliers, libéraux, hospitaliers, enseignants universitaires et bénévoles. Cette équipe assure une prise en charge globale et l’accompagnement de la personne malade dans toutes ses dimensions. 

« Les soins palliatifs d’adressent aux personnes atteintes de maladies graves qui évoluent malgré le traitement, que cette personne soit un nouveau-né, un enfant ou un adulte. Ils peuvent être mis en place au cours de différentes périodes de la maladie. L’accompagnement de la famille et de l’entourage du malade fait aussi partie des soins palliatifs. »

Améliorer la qualité de la vie
Autrement dit, les soins palliatifs visent à accroître, non pas la « quantité » de vie du malade, puisqu’il s’agit le plus souvent de malades en phase terminale, mais la « qualité » de vie. Cela signifie d’abord de tout faire pour supprimer, ou du moins réduire, la douleur physique ; cela implique aussi que les soins de nursing, assurant un confort optimal, soient personnalisés (notamment la prévention du risque d’escarres, de déshydratation, etc). A côté de cet aspect de soulagement physique, les soins palliatifs comportent toute une partie d’accompagnement du malade, afin de lui éviter une trop grande souffrance et solitude morale à l’approche de la mort. Il s’agit donc d’aider la famille et les proches à entourer la personne et de les relayer. Ce sont aussi des bénévoles formés qui se mettent à la disposition du malade et de sa famille. 

 

Les soins palliatifs sont accessibles à tous, à tout âge et pris en charge par l’assurance maladie.

– A domicile : en s’adressant aux soignants libéraux ou à un réseau de soins palliatifs 

– A l’hôpital : en s’adressant à son équipe référente ou aux équipes spécialisées : Unités de Soins Palliatifs (USP : structures d’hospitalisation), Equipes Mobiles de Soins Palliatifs (EMSP)

Quelques chiffres en France :

– 105 Unités de soins palliatifs (USP) : 1 180 lits

– 350 Équipes mobiles de soins palliatifs (EMSP)

– 4 686 Lits identifiés de soins palliatifs (LISP)

– 113 Réseaux de soins palliatifs 

– 26 Lits d’Hôpital de Jour,

– plus de 200 associations soit 5 000 bénévoles d’accompagnement

Articles similaires :

Comment aider les personnes seules ? et exclues ?
Nous devenons parents, comment rester un couple?
Viesavie: Embrouilles entre copines!
Comment mieux supporter la solitude? Que peut-on faire? Où peut-on aller?
Quand l’issue parait sans espoir, quelle attitude avoir ?
Quelle est la place de la mère dans la famille? Quelle est sa vocation?
Où puis-je rencontrer un prêtre ? Un accompagnateur ou une accompagnatrice spirituelle ?
Ne devrait-on pas légaliser le cannabis?
Quelle est la place du père dans la famille? Quelle est sa vocation?
Comment accepter et accompagner une personne de son entourage qui souffre de dépression ?
Comment l'amour évolue-t-il avec le temps?
Je suis en situation de harcèlement moral et/ou sexuel, comment s’en sortir ?
Comment se préparer à bien vivre la mort ?
Addictions ? Comment en sortir ?
comment être ferme et tendre à la fois avec ses enfants?
Nous vivons en couple sans être mariés, pourquoi changer?
Comment savoir si je suis alcoolo-dépendant(e) ? Jusqu’où puis-je aller sans risque?
Doit-on tout accepter dans les rapports sexuels ?
En quoi l’Eglise a-t-elle un droit de regard sur notre sexualité ?
Je ne supporte plus les défauts de mon conjoint, que faire?
Je ne me sens pas capable d'élever un enfant, est-ce normal?
J'ai eu trop de déceptions amoureuses. Comment sortir du découragement?
Comment savoir si on est accro à un produit ?
VieZaVie: Mon enfant se drogue : comment réagir ?
Entre l’acharnement thérapeutique et l’euthanasie, n’y a-t-il pas une voie du centre ?

Laisser un commentaire