L’euthanasie n’est elle pas une solution lorsque la souffrance est trop forte ?

L’euthanasie est l’aveu d’une immense détresse, alors que la vie est à vivre jusqu’au bout. L’euthanasie est un appel au secours, un signe de désespoir, cela n’en fait pas pour autant une solution.  Il faut savoir entendre la souffrance, savoir écouter ce que la personne malade a à dire.

Plutôt que d’envisager l’euthanasie comme le moyen radical de supprimer la souffrance, ne vaudrait-il pas mieux chercher tous les moyens d’apaiser la souffrance ? Il y a 2 sortes de souffrance à soulager à ce stade : la souffrance physique, morale, psychique, et spirituelle.

 

Apaiser la souffrance
Pour ce qui est de la souffrance physique, de plus en plus d’efforts sont faits dans les hôpitaux pour calmer la douleur. Les unités de soins palliatifs ont en outre beaucoup développé aussi la qualité des soins pour donner le plus de confort possible au malade. Dans un cas de souffrance extrême, un temps de sédation (moment d’apaisement grâce à un sédatif) peut être nécessaire ; c’est comme un temps de repos, de répit à un malade mais il est préférable que la sédation ne soit pas terminale. En effet, au moment de la mort chacun d’entre nous peut avoir besoin de parler. La sédation est ainsi très dosée de manière à être réversible car laisser la possibilité d’une communication est préférable au moment du passage.

 

Soulager la souffrance morale
Pour apaiser la souffrance morale qui naît de l’angoisse de la mort, peur de quitter les siens, peur de l’inconnu, peur de souffrir, l’enjeu est de pouvoir laisser le malade dire et apprivoiser sa mort prochaine. Les bénévoles en soins palliatifs sont formés pour venir en aide aux malades et à leurs familles pour permettre de mettre en place une meilleure écoute et communication à ce moment-là.
Il n’est jamais facile d’approcher le mystère de la mort, mais la solution n’est-elle pas plutôt de chercher l’espérance ?

Articles similaires :

quelles vont être les conséquences?
Comprendre ma place dans l’Eglise
Mon conjoint est dépressif et prend des antidépresseurs qui changent beaucoup son comportement et so...
Comment savoir si on est accro à un produit ?
Un membre de ma famille est gravement malade, où puis-je trouver un accompagnement ?
Depuis que nous avons pratiqué une IVG, notre couple connaît des difficultés, comment l'expliquer?
La fidélité, est-ce que c’est possible pour un homme ?
où est la frontière ?
Est-ce normal de ressentir de la culpabilité après un avortement ?
Viesavie: Recherche
Cycle et ovulation, comment se découvrir ?
Viesavie: Je ne sais pas me faire des amis: ai-je un problème?
Viesavie: Comprendre la dépression
Connaître les raisons de l'infidélité pour anticiper les risques?
Est-ce si grave de fumer du tabac ?
Où puis-je rencontrer un prêtre ? Un accompagnateur ou une accompagnatrice spirituelle ?
Viesavie: Nous approchons de l’âge de la retraite, cela nous effraie de nous retrouver face à face :...
Les difficultés relationnelles que peut engendrer une fausse couche
En quoi consistent les soins palliatifs ?
Je me sens attiré par une personne du même sexe, est-ce un signe d’homosexualité ?
L’état de notre couple se dégrade depuis que mon conjoint est malade du SIDA, comment dépasser ce ha...
Est-ce que je suis en avance ou en retard ?
Nous devenons parents, comment rester un couple?
La sexualité n'est-elle pas réservée à la procréation ?
Comment régler pacifiquement les problèmes financiers et matériels avec les ex-conjoints ?

Laisser un commentaire